Cécile Collardey

Cécile a étudié le violon alto au conservatoire de Rueil-Malmaison, le chant lyrique et folk avec sa guitare, au gré des rencontres. De formation classique et musicienne autodidacte, elle s’est, très jeune, imprégnée de musiques de traditions orales de tous horizons. Elle s’est ainsi constituée un terreau musical enrichi au cours de séjours dans de lointaines contrées, notamment en Suède, en Hongrie, ou au Japon où elle séjourne quelques années après avoir

appris le japonais.
 

Après avoir joué dans un ensemble instrumental de musiques à danser pour accompagner des bals folk, elle travaille et développe au sein de l’ensemble Gaia Voci, un répertoire de musiques et chants occitans, italiens ou sépharades, qui lui offre la possibilité d’allier voix et instruments, par l’arrangement de morceaux traditionnels, ou par la mise en musique de textes, ayant à cœur de perpétuer les grandes traditions poétiques comme celle de l’Occitanie.

 

La rencontre avec Marcel Pérès, directeur de l’ensemble Organum, lui ouvre la voie du chant médiéval, selon une interprétation qui relie intimement la musique ancienne sacrée aux traditions orales. Depuis 2009, elle est membre de l’Ensemble Organum et a chanté dans des festivals en France et en Europe tels que le festival des musiques anciennes à Anvers, ou plus récemment le festival du monastère de Las Huelgas en Espagne.

Parallèlement, elle explore l’art d’accompagner le conte, grâce au collectif Les Bouches à oreilles, et monte des spectacles de contes musicaux, en duo avec un conteur ou une conteuse : Au creux d’un arbre, Contes italiens etc. Elle apprend aussi le chant populaire italien auprès de la chanteuse Lucilla Galeazzi.


Elle présente le projet musical Cylsée sur la base de ses compositions en occitan, en dialectes italiens, en français ou anglais, le tout étant de près lié aux traditions orales méditerranéennes.

© ODO Ensemble 2019