top of page
IMG_20181004_214624.jpg

 

Le chant des Femmes en Méditerranée

 

Claire Merigoux, chant

Shadi Fathi, tar, setar, tombak et daf

Dimitri Boekhoorn, harpes celtiques et anciennes

Grégory Coston, nay

Samir Hammouch, qanoun

Martin Bauer, viole de gambe

Carlo Rizzo, percussions

Jean-Lou Descamps, vièle à archet, oud, cetera

La traversée...intemporelle, universelle, échappée belle...

 

Comme l'infinie ondulation des vagues, l'Histoire se répète...

 

MESOGEIOS est une création pour la paix en Méditerranée, en hommage à ceux dont la traversée fut d'une autre dimension.

 

ODO remonte le temps, et nous plonge au XIVème siècle, à Ravenne en Italie, haut lieu stratégique et d'échanges au Moyen-âge.

 

​Dans un contexte marqué par des luttes, il nous invite à un voyage en Méditerranée, à la rencontre de femmes et de leurs chants.

Ces musiques sont l'expression féminine d'expériences de vie universelles, jaillissant d'un autre temps, dont la sincérité de leurs messages demeure très actuelle.

 

​Avec MESOGEIOS, ODO Ensemble créer un son unique en faisant se rencontrer rassemble des musiciens de diverses horizons avec leurs instruments traditionnels.

 

Il parcourt la Méditerranée avec ces chants anciens et traditionnels qui ont traversé l'Antiquité puis le Moyen-âge, au cours d'échanges commerciaux et des différentes invasions :

 

​Musique de l'Italie avec des extraits du Codex Rossi, saltarelle, tarentelle, puis des chants de troubadours,musique arabo-andalouse, chant araméen, chants traditionnels corses, sépharades, berceuses égyptienne, chants turcs, musique grecque, et syrienne...

 

​Des civilisations se rencontrent du Nord au Sud, de l'Orient à l'Occident, d'hier à aujourd'hui. 

​Au gré des vents, le chant des roses nous embarque...

Claire Merigoux, 2017

 Préface d'Alain Weber, extrait du livret du CD de ODO Ensemble - MESOGEIOS - Le Chant des Femmes en Méditerranée

 

"Créé par Claire Merigoux,  la compagnie « Odo Ensemble »  se réfère à Saint Odo, ce moine musicien et bénédictin qui fut de 926 à 942 le second abbé de Cluny. Cette idée même de « moine musicien » nous évoque un temps où pèlerins de l’âme, poètes et errants mystiques, traversaient montagnes, mers, et déserts en quête de connaissance.  Ils reflétaient, cette idée de « traversée...intemporelle, universelle » qu’exprime le projet « Mesogeios ». 

La sacralisation de la nature et de la vie qui nourrissait l’imaginaire d’un monde traditionnel, face à des terres trop défrichées, a fui comme une bête traquée. C’est dans la musique et la poésie que la notion de sacré semble plus se réfugier de nos jours, là où s’expriment encore plénitude et transcendance.  

L’ensemble Odo, dans ses nombreuses créations, établit la carte d’un monde ancien peuplé de mythes, de contes (comme la chanson sépharade turque « El Rey de Francia »), d’histoires amoureuses ou tragiques devenus légendes défiant ainsi les limites de la condition humaine. 

Face aujourd’hui aux rétrécissements de cette géographie invisible, c’est vers la brillance hypnotique de l’Orient, que souvent nous nous tournons, oubliant l’épicentre que représente « Mare Nostrum » « notre » mer méditerranéenne bordée de 3 continents.

 

 A travers ces chants de femmes, de la langue d'Oc à la langue araméenne, de Constantinople à la vallée de la Qadisha au Liban,  de l’ Andalousie sépharade aux portes d’Istanbul, du Nil égyptien à la  Grèce, de la Corse (où est né à Pigna ce projet)  jusqu’à Ravenne, haut lieu stratégique et d'échanges au Moyen-âge, Mesogeios nous  fait accoster à des rivages où le patrimoine ancien  de peuples  conquérants ou exilés , princes ou  bergers, s’entremêlent dans une ode à la vie, à sa beauté et ses mystères.

 

Serait-ce caricatural de dire que grâce à une large sphère de transmission orale et une grande finesse d’inspiration, au-delà d’un certain fatras symbolique complexe refaçonné au cours des siècles à la lumière de la spiritualité chrétienne, une incitation particulièrement féminine a su porter un patrimoine où se côtoient, sacré, passion, détermination et tendresse ?

 

Dans ce même élan de transmettre un héritage qui a façonné notre histoire et notre identité, cette large palette d’expressions nous porte de la puissance de rituels de possession comme le tarentisme, (évoqué dans la célèbre chanson « Tarantella del Gargano ») à la tendresse de berceuses universelles comme celle égyptienne de « Nami Nami » ou corse de « O Ciucciarella”"

 

Alain Weber, 2021

bottom of page