LA DIVINE POLYPHONIE

ODO Ensemble, avec Claire Merigoux à la direction artistique, et en co-production avec le Centre National de Création Musicale VOCE de Pigna, direction Jérôme Casalonga, propose à 3 artistes d’explorer les répertoires et les musiques de la Corse et de l’Italie, de la Renaissance au Baroque dans un nouveau programme :

 

LA DIVINE POLYPHONIE


A la suite des recherches menées par ODO Ensemble avec «MESOGEIOS, le chant des femmes en Méditerranée» et le «Printemps de la Renaissance Italienne», LA DIVINE POLYPHONIE revisite le répertoire sacré et profane de la péninsule italienne à l’île Corse.

Ce programme s’appuie sur des polyphonies, monodies et textes en vieux toscan (lingua crusca), et sur des pratiques vocales encore vivantes aujourd’hui.
Rencontre entre d’un côté la pratique du chant ornementé Corse, pleines de raffinement et de subtilité, et de l’autre la richesse d’une poésie portée par des musiques écrites, dites savantes, comme par exemple l’Ars Nova ou l’Ars Subtilior, avec des thèmes comme l’Amour ou des tableaux bucoliques.
Cette création met en vis à vis deux timbres: une voix d’homme spécialiste de l’interprétation issue de la tradition orale du chant corse, et une voix de femme sublimant le répertoire vocal savant italien du XIVème au XVIIIème siècle.
La viole de gambe tiendra tour à tour le rôle d’instrument harmonique et mélodique, créant le lien entre les voix, et celui de basse continue improvisée dans la polyphonie, ou encore de mélodie contrapuntique.
L’accent est mis sur l’art de l’ornementation et de l’improvisation autour de ces thèmes souvent fondateurs.
Le voyage poétique à travers ces deux mondes puise ses sources aussi bien dans des auteurs anonymes que dans les grands auteurs de l’époque comme Pétrarque, Dante, Boccacio, Landini, Monteverdi... jusqu’aux Polyphonies. Il nous fait découvrir villanella, terzetti, canzone, frottole, jusqu’au répertoire sacré de la polyphonie Corse issue des manuscrits franciscains.

 

Claire Mérigoux - voix

Jérôme Casalonga - voix

Martin Bauer - viola da gamba

© ODO Ensemble 2019