ECHO

Claire Merigoux, voix 

Samir Hammouch, qanoun 

Sanjay Khan, voix, harmonium 

Teepu Khan, voix, tabla 

Grégory Coston, nay 

ECHO

Le son des palais d'Al-Andalus au Rajasthan


ODO remonte le temps, et nous plonge dans un voyage sonore d'Al Andalus au Rajasthan mené par des sonorités universelles, bâtissant de véritables ponts, à travers l’art musical des différentes cultures de la Méditerranée et d'Orient.

            Un dialogue entre l'univers musical florissant des palais d'Al-Andalus, région de la péninsule Ibérique et de la Septimanie qui fut sous domination musulmane de 711 à 1492 avec le son des palais des Maharajas du Rajasthan.

            Cette rencontre nous dévoile la subtilité des influences, des origines et des sources musicales. Elle oscille entre familiarité et étrangeté. Des échos qui vont et viennent de loin...

            Des chants à la confluence des cultures gitanes, hindoues et musulmanes, des musiques envoûtantes du répertoire traditionnel et sacréRâjasthâni, à la rencontre de la poésie musicale occidentale de cette époque :

Musique arabo-andalouse, chants traditionnels judéo-espagnols, chants sacrés latins et Cantigas de Santa-Marias (chants de dévotion écrits et compilés par le Roi Alfonse de Castille au XIIIe siècle connu sous le nom d'Alfonse el Sabio, monarque éclairé qui accueillait à sa cour, des musiciens juifs, chrétiens et musulmans).

            En continuité avec les traditions métissées de l'Andalousie, où vivaient musulmans, juifs et chrétiens sur une même terre, avec ECHO, le dialogue se poursuit avec le Rajasthan.

            Les musiciens créent un son unique par leurs instruments traditionnels, le qanoun et le nay, les tablas et l'harmonium. Une voix, une sensibilité féminine qui réunie la délicatesse de la brise et l’enracinement dans la terre. L'autre voix, l'héritage d'un patrimoine culturel très ancien et le reflet d'une imprégnation musicale vivante et spirituelle.

© ODO Ensemble 2019